•Culture•

CLEA

Un contrat local d'Education Artistique et Culturel

Dans l'idée de démocratiser l'accès à la culture, de développer l'épanouissement personnel de l'enfant, de participer à la réussite des parcours scolaires et d'améliorer la compréhension de l'environnement (architecture et paysages principalement) des élèves la CCOM cherche à s'engager dans une démarche de projet d'éducation artistique à destination de sa population enfance et jeunesse. En menant ce type d'action le territoire entend renforcer son attractivité et la qualité de vie et construire une identité culturelle au territoire.

Le projet doit permettre de mettre en réseau les acteurs culturels autour de projets de qualité et co-construits en s'appuyant sur les ressources artistiques et culturelles locales tout en faisant appel à des artistes extérieurs pour favoriser l'ouverture et diversifier les esthétiques. Il s'agit aussi de concentrer des moyens sur des projets qui peuvent s'étaler sur la durée.

Pour la collectivité, offrir aux enfants une ouverture culturelle doit permettre de réduire les inégalités d'accès à la culture sur un territoire rural ou la problématique de la mobilité est primordiale au même titre que la recherche d'une plus grande diversité de l'offre. C'est également la possibilité de sensibiliser les enfants à leur cadre de vie.

La rencontre entre l'artiste, l'oeuvre et la culture au sens large a pour but de susciter l'envie, découvrir, se construire et développer un esprit critique dans le cadre de parcours adaptés à l'enfant.

Le projet doit également favoriser la rencontre, apporter de nouvelles visions et pratiques culturelles et renforcer le travail collectif et partenarial.

Les projets soutenus dans le cadre du CLEA peuvent s'appuyer sur un, deux ou trois des axes évoqués ci-dessous :

  • La lecture publique
  • Les patrimoines, les paysages et les modes de vie
  • Le spectacle vivant.

Autour du spectacle vivant

avec Arsenic et Vieilles Dentelles

La compagnie Arsenic et Vieilles Dentelles réunie Emmanuelle Clément, Nicolas Bridier, Julien Thiery et Benoit Jayot autour de différents projets avec des ambitions multiples : créer du spectacle vivant, s'inscrire dans le paysage culturel du territoire et partager la dynamique en place, artistique bien sûr, mais aussi sociale et associative. Située dans un petit village de l'Auxois, la compagnie propose déjà des spectacles, des concerts et des ateliers (ateliers théâtre en milieu scolaire et associatif, chorale...) qui vont à la rencontre des publics.

Durant trois mois, les artistes rencontreront les élèves de plusieurs écoles du territoire pour monter un projet mêlant musique, chorégraphie et cuisine.


La restitution est prévue en décembre 2020


retour en images

  • CLEA Arsenic ©JB

    CLEA Arsenic ©JB

  • CLEA Arsenic ©JB

    CLEA Arsenic ©JB

  • CLEA Arsenic ©JB

    CLEA Arsenic ©JB

  • CLEA Arsenic ©JB

    CLEA Arsenic ©JB

  • CLEA Arsenic ©JB

    CLEA Arsenic ©JB

  • CLEA Arsenic ©JB

    CLEA Arsenic ©JB


Autour des musiques actuelles

avec Lou di Franco

Une voix éraillée et élégante, un caractère bien trempé, Lou Di Franco est le mélange inflammable qui représente bien sa Sardaigne natale. Lou Di Franco, chanteuse née et qui a longtemps vécu en Sardaigne habite désormais à Mâlain. C'est en Bourgogne qu'elle arrive à réaliser son rêve : vivre par et pour la musique. Elle a donc composé des chansons sur des textes français a monté un groupe avec des musiciens bourguignons et enregistré.
Le projet se fait en partenariat avec SMAC La Vapeur et la Sacem. Il consiste à écrire et composer des chansons avec les enfants de trois classes différentes. Un concert de Lou et la présentation des locaux de La Vapeur permet aux enfants de voir les coulisses du concert. La restitution se déroule dans des conditions professionnelles avec un concert donné par les enfants et Lou à La Vapeur.


Le projet bénéficie du soutien de la Sacem et de son programme "la fabrique à chansons"



retour en images

  • travail préparatoire en classe ©JB

    travail préparatoire en classe ©JB

  • travail préparatoire en classe ©JB

    travail préparatoire en classe ©JB

  • travail préparatoire en classe ©JB

    travail préparatoire en classe ©JB

  • travail préparatoire en classe ©JB

    travail préparatoire en classe ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB

  • découverte de La Vapeur ©JB

    découverte de La Vapeur ©JB


Avec Ulysse Lacoste

La trace et les maths

Pour l'année 2021/2022 la CCOM propose un projet au collège de Sombernon avec une projet permettant de développer la compréhension et la création autour des mathématiques, des volumes et de la trace.
Des aller-retour entre les mathématiques et les arts plastiques sont effectués par les élèves pour créer à la fin des harmonographes.
L'harmonographe est un dispositif mécanique qui utilise des pendules pour créer des dessins géométriques. Au départ, jouet des années 1880, c'est un dispositif mécanique qui utilise des pendules pour créer une image géométrique. A la croisée de la physique et de l'art, cette création permet de réaliser des dessins élégants et complexes tout en abordant les notions de gravité, d'oscillation et de courbes mathématiques.
Ce mélange d'oscillations introduit le public, de façon concrète, à la richesse des mathématiques, illustrant comment une somme de fonctions sinusoïdales permet de décrire aussi bien un reflet dans un bol que des mouvements d'engrenages.
Une visite au musée Jean Tinguely situé à Bâle a eu lien en décembre 2021 pour lancer le projet.

Les collections permanentes du Musée présentent une sélection de ses machines sculptures, reliefs et dessins de toutes les périodes de sa carrière. Parmi ces machines se trouvent un grand nombre de Méta Matics nom donné à des sculptures animées qui sont aussi des machines à dessiner. Le lien entre les collections présentées, les travaux d'Ulysse et les harmonographes permet d'enrichir la réflexion des enfants et peut donner un nouveau regard sur les mathématiques et les arts plastiques.

Les projets créés feront l'objet d'une restitution à l'occasion des Journées Portes Ouvertes du collège. A cette occasion Ulysse aura réalisé aussi un harmonographe et pourra présenter au public le projet et les résultats.

Pour clôturer ce Clea, il est prévu une représentation du spectacle Inertie produit par la Cie Underclouds dans l'enceinte du collège et à destination de tous les élèves. Le spectacle Inertie utilise les création d'Ulysse comme support pour leurs pratiques de circassiens, de se produire dans l'enceinte du collège afin d'offrir un spectacle à l'ensemble des collégiens.



Retour en images

  • Clea ulysse lacoste jb 38
  • Clea ulysse lacoste jb 37
  • Clea ulysse lacoste jb 36
  • Clea ulysse lacoste jb 1
  • Clea ulysse lacoste jb 35

Newsletter



Find out more about the management of your personal data and your rights